Résultats élections professionnelles 2014 : le snudi FO en progression.
Publié; le 12 décembre 2014 | snudi FO

Sur le département, FO obtient 56 voix (19 voix de plus qu’en 2011) dont 7 pour le snudi FO.

Au niveau académique les résultats sont en très forte progression : au CTA (Comité Technique Académique de Toulouse, tous les personnels Education Nationale de la région), FO passe de 989 voix à 1937 voix ! FO obtient ainsi le siège au CTA, doublant son nombre de voix par rapport à 2011. (unsa -1 siège)

En CAPN (ensemble des PE de France), le snudi FO obtient 19964 voix (12997 en 2011, +7000 voix). Ainsi, FO renforce fortement sa 3eme place nationale.

Au CTM (ensemble des personnels), FO obtient passe de 35000 à 52000 voix et gagne un siège, passant à 2 sièges et doublant sa représentativité nationale. (fsu-snuipp -1 siège, sud -1 siège)

Le snudi FO devient le 2eme syndicat de Haute-Garonne (devant l’UNSA) avec 3 élus en CAPD (passant de 246 à 698 voix) et s’implante également dans le Tarn avec un élu en CAPD.

Dans les départements, le SNUDI obtient au moins 88 sièges en CAPD dont au moins 30 sièges supplémentaires : le snudi FO devient majoritaire dans le Val-De-Marne, le Vaucluse, la Haute-Loire, 2eme syndicat à Lyon + 2 élus, Marseille + 2 élus, 2eme syndicat à Bordeaux + 2 élus, 2eme syndicat à Nîmes + 1 élu, l’Essonne, les Yvelines, 4 élus en Seine Saint-Denis, etc etc …

Retrouvez les chiffres départements par départements


Les résultats de ces élections à la CAPN des instituteurs et des Professeurs des écoles confirment la 3ème place du SNUDI-FO à la CAPN avec une progression de 4,02 points, soit 6967 voix par rapport au scrutin de 2011.

Ils s’inscrivent dans la progression du nombre de voix (+15 379 voix) acquises par la FNEC-FP-FO qui obtient un second siège au Comité Technique Ministériel.

Le SNUDI-FO remercie tous les électeurs, tous les militants, tous les adhérents de ce vote exprimé malgré les conditions du scrutin électronique.

Ces résultats expriment l’attachement des enseignants du 1er degré au syndicalisme fédéré et confédéré Force Ouvrière.

Avec ce vote, les enseignants du 1er degré expriment leur refus de la dégradation de leurs conditions de travail, de la territorialisation avec les décrets Peillon/Hamon sur les rythmes scolaires, le conseil école-collège et l’école du socle, ainsi que leur refus de l’austérité et du pacte de responsabilité.

Ce résultat est un mandat pour poursuivre nos initiatives en particulier pour l’abrogation des décrets Peillon/Hamon et la défense du statut d’enseignant fonctionnaire d’Etat.

cale




SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo