Ne rien céder sur l’essentiel, garder le cap
Publié; le 16 janvier 2015 | snudi FO

L’éditorial de Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, daté du mercredi 14 janvier 2015

Odieux, barbare, intolérable, les mots sont faibles face à l’attentat qui a frappé Charlie Hebdo. Des journalistes, des policiers, des salariés assassinés.

Ce drame, c’est une attaque contre la liberté, contre la démocratie, contre les valeurs républicaines, dont la laïcité à laquelle nous sommes très attachés. Une laïcité synonyme de tolérance, à l’opposé de la lâcheté.

Réagir en tant que militant(e)s, en tant que démocrates et républicains, en tant que citoyens libres est une nécessité et une obligation. C’est ce que font et feront les militant(e)s Force Ouvrière.

Détermination, fermeté et dignité s’imposent. C’est aussi pour cela que nos actions et participations ne seront pas ostentatoires.

C’est une chose de réagir tous ensemble, au nom de la liberté, de la démocratie et de la république laïque, c’en est une autre d’invoquer l’unité nationale.

Tous unis contre la barbarie, oui ! Mais ne pas laisser croire que tous défendent ardemment le modèle républicain et prendre garde à toute instrumentalisation toujours possible.

Continuer à défendre les valeurs républicaines, la république laïque et sociale est incontournable et rien ne nous en détournera. Continuer à défendre l’esprit voltairien, le droit à l’insolence, la liberté d’expression comme la liberté syndicale est indispensable.

Celles et ceux qui ont été assassinés, journalistes, dessinateurs, chérissaient la liberté et la mettaient en œuvre.

Au premier plan, Ahmed Merabet, mort en service le 7 janvier dernier. Les policiers ont quant à eux à nouveau payé cher leur mission de protection de la population.

Ahmed Meradet est l’un des deux policiers lâchement assassinés lors de l’attentat contre Charlie Hebdo. Il était militant FO, délégué du syndicat SGP FO Police au sein de la brigade J2 du XIe arrondissement de Paris. Il avait aussi fait partie, en 2012, de l’équipe de la caravane de FO Hebdo sur le Tour de France. Au nom de FO, j’adresse à sa famille, ses proches et tous ses collègues et camarades mes plus sincères condoléances.

Ne rien céder sur l’essentiel, garder le cap, c’est une ligne de conduite qui doit honorer les valeurs républicaines.

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
« Refonder l’éducation prioritaire » : une politique d’austérité et de refonte des statuts pour tous
Carte scolaire et préparation de la rentrée 2014 : Stop à la dégradation de nos conditions de travail
Rythmes scolaires : appel à la grève nationale dans l’unité le jeudi 5 décembre
Demande d’indemnisation des frais de déplacement liés aux animations pédagogiques
Mutations : Cacher par tous les bouts qu’il n’y a pas de postes et obliger le fonctionnaire à muter ?
Projet Ayrault et rentrée scolaire
Annonce du gel du point d’indice 2014 : les fonctionnaires sont écoeurés !
Direction d’école : un référentiel copieux, une éventuelle aide-administrative et une hypothétique revalorisation…
Rapport de la cour des comptes sur la gestion des enseignants : la boîte à outils du ministre Peillon ?
Audience au rectorat : Inéats, postes bloqués, médecine de prévention
Mesures catégorielles : Les PE ne veulent ni de l’aumône, ni du décret sur les rythmes scolaires ! Le SNUDI-FO revendique 1200 € minimum pour tous.
Résolution générale et sociale congrès Seignosse 2013
Enfin, le jour de carence est abrogé ! NON…ce n’est pas un cadeau !
Note sur les moyens pour la rentrée 2013/2014 : Démonter la mystification !
FO ne signe pas l’accord interpro portant sur la compétitivité et la sécurisation de l’emploi !
4 élus pour FO au CAEN Conseil Académique de l’Education Nationale !
Premières élections dans les TPE (Très Petites Entreprises) : FO en 2eme position !
Recrutements : les annonces du ministre et quelques précisions de FO
Le ministre Peillon veut nous imposer la « récupération » d’une journée déjà travaillée !
< 1 | 2 | 3
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo