Nouvelle réunion le 11 février pour accélérer le processus de dislocation de notre statut au 1er septembre 2016
Publié; le 22 janvier 2016, mis à jour le 9 février 2016 | snudi FO

Modification du décret statutaire des PE :
nouvelle réunion le 11 février pour accélérer
le processus de dislocation de notre statut au 1
er septembre 2016

Le 5 novembre, le ministère a présenté un projet de décret aggravant le décret du 30 juillet 2008 relatif aux obligations de service des PE. Il convoque une nouvelle réunion le 11 février dans l’objectif avéré d’une application dès la rentrée 2016.

Le SNUDI-FO n’acceptera
... ni l’allongement de l’année scolaire au-delà de 36 semaines, prélude aux 1607 heures annualisées

L’article 2 du projet prévoit de répartir les obligations de service des PE « sur l’ensemble de l’année scolaire » qui ne serait donc plus bornée, par les 36 semaines actuelles. Rappelons que « l’année scolaire débute le premier jour de la rentrée et se termine la veille de la rentrée suivante ».

Il est donc clair que l’objectif de cette nouvelle formulation est d’étendre le temps de travail des PE aux 52 semaines de l’année pour les « aligner sur le décret du 20 août 2014 » qui, dans le second degré, ajoute aux heures d’enseignement hebdomadaire des « missions liées » obligatoires et non rémunérées « dans le cadre de la réglementation applicable à l’ensemble des fonctionnaires en matière de temps de travail ».

Déjà, en contradiction avec le statut particulier actuel des PE, le DASEN de Charente écrit au SNUDI-FO : « les professeurs des écoles et les instituteurs sont soumis (...) à une durée légale de travail de 1607 heures annuelles et un temps de travail effectif de 35heures par semaine ».

... ni l’aggravation de la liaison école /collège qui prépare les EPSC

Le projet prévoit également d’inscrire dans le décret de 2008 la liaison école/collège, dans le cadre du cycle CM/6ème, au moment où le rapport Leloup-Garaglio propose la disparition des circonscriptions au profit des Etablissements Publics du Socle Commun (EPSC) dans lequel exerceraient des enseignants (PE, certifiés, agrégés) regroupés dans une seule catégorie indistincte et interchangeable de la maternelle à la troisième.

Le SNUDI-FO s’opposera à toute remise en cause des droits statutaires des PE

Sous prétexte d’« adaptation » des 108h et de « reconnaissance » de nouvelles missions liées aux mesures de « refondation », à l’Ecole du Socle et aux PEDT, le projet de modification du décret de 2008 ajoute aux obligations de service une référence aux « missions », qui n’existait pas jusqu’à présent.

Ainsi, il faudrait introduire des tâches diverses et variées qui seront définies par des arrêtés d’application « dans le cadre de PPCR » et « pour adapter les 108 heures aux différentes situations » découlant des PEDT.

Le SNUDI-FO n’acceptera pas une « forfaitisation » de tout ou partie des 108 heures annualisées. En devenant « forfaitaires », ces heures seraient adaptables, modulables en fonction des projets d’école, des PEDT, des choix des collectivités et ouvrirait la voie à des missions hors Education nationale sous le contrôle direct des élus locaux.

Les enseignants n’en veulent pas !

Le SNUDI-FO participera à la réunion du 11 février pour :

Le respect des 36 semaines de classe, pas touche à nos congés  !
Le refus de l’autonomie des écoles renforcée dans le cadre des projets d’école et

des PEDT !
L’abandon des 108 heures annualisées.

Statut des PE, réforme du collège, code du travail, une même logique :

la destruction de nos droits collectifs

Une raison supplémentaire de répondre
à l’appel des fédérations de fonctionnaires
et à l’appel du SNUDI-FO, du SNUipp, de la CGT et SUD à la grève le 26 janvier

cale




Documents Liés
Communiqué SNUDI FO 21/01/2016
PDF - 121 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
« Refonder l’éducation prioritaire » : une politique d’austérité et de refonte des statuts pour tous
Carte scolaire et préparation de la rentrée 2014 : Stop à la dégradation de nos conditions de travail
Rythmes scolaires : appel à la grève nationale dans l’unité le jeudi 5 décembre
Demande d’indemnisation des frais de déplacement liés aux animations pédagogiques
Mutations : Cacher par tous les bouts qu’il n’y a pas de postes et obliger le fonctionnaire à muter ?
Projet Ayrault et rentrée scolaire
Annonce du gel du point d’indice 2014 : les fonctionnaires sont écoeurés !
Direction d’école : un référentiel copieux, une éventuelle aide-administrative et une hypothétique revalorisation…
Rapport de la cour des comptes sur la gestion des enseignants : la boîte à outils du ministre Peillon ?
Audience au rectorat : Inéats, postes bloqués, médecine de prévention
Mesures catégorielles : Les PE ne veulent ni de l’aumône, ni du décret sur les rythmes scolaires ! Le SNUDI-FO revendique 1200 € minimum pour tous.
Résolution générale et sociale congrès Seignosse 2013
Enfin, le jour de carence est abrogé ! NON…ce n’est pas un cadeau !
Note sur les moyens pour la rentrée 2013/2014 : Démonter la mystification !
FO ne signe pas l’accord interpro portant sur la compétitivité et la sécurisation de l’emploi !
4 élus pour FO au CAEN Conseil Académique de l’Education Nationale !
Premières élections dans les TPE (Très Petites Entreprises) : FO en 2eme position !
Recrutements : les annonces du ministre et quelques précisions de FO
Le ministre Peillon veut nous imposer la « récupération » d’une journée déjà travaillée !
< 1 | 2 | 3
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo