Le projet de Vincent Peillon n’a recueilli que 5 voix au Conseil Supérieur de l’Education : le ministre ne doit pas le publier
Publié; le 8 janvier 2013 | snudi FO

Le projet de Vincent Peillon n’a recueilli que 5 voix au Conseil Supérieur de l’Education Le ministre ne doit pas le publier Il doit renoncer à présenter sa loi au conseil des ministres du 23 janvier

Le Conseil Supérieur réuni ce jour a largement rejeté le projet de décret de Vincent Peillon sur les rythmes scolaires. Ce dernier n’a obtenu que 5 voix*, celles de l’Association des Régions de France, de l’Association des Départements de France, de l’Association des Maires de France et de la Ligue de l’Enseignement.

Force Ouvrière, la CGT, la FSU, SUD ont voté contre, la CFDT s’abstenant et l’UNSA refusant de voter.

Force Ouvrière a une nouvelle fois condamné un projet qui s’inscrit totalement dans le projet de loi de programmation et dans l’acte III de la décentralisation qui instituerait une « République des territoires » et remettrait en cause les statuts des personnels.

Ce qui s’est passé au CSE est à mettre en rapport avec la volonté des personnels.

Le ministre doit maintenant tirer les conclusions de ce vote en ne publiant pas le décret comme il doit retirer son projet de loi.

La commission exécutive de la FNEC FP FO se réunit les 10 et 11 janvier et aura à son ordre du jour la proposition d’organiser le mercredi 23 janvier des délégations, rassemblements auprès des préfectures, rectorats, inspections académiques avec les personnels pour exprimer la volonté que les textes ministériels soient abandonnés et les revendications en matière de postes satisfaites. Le ministre ne peut se prévaloir d’aucune majorité, d’aucun consensus pour appliquer sa politique. En maintenant ses orientations il prendrait la responsabilité d’un conflit. La FNEC FP FO s’adressera à toutes les organisations pour prendre des initiatives communes dès le 23 janvier afin d’obtenir du ministre qu’il renonce à ses projets.

Le 24 janvier la confédération Force ouvrière organise un grand rassemblement militant à Paris pour préparer le rapport de force contre la politique de rigueur et d’austérité qui multiplie les coups contre les salaires, contre l’emploi, contre les services publics. La FNEC FP FO appelle les militants à prendre les dispositions pour en assurer le succès.

Montreuil, le 8 janvier 2013

* 5 voix pour (ARF, ADF, ARF, Ligue de l’Enseignement), 23 voix contre (FO, FSU, CGT, SUD, SNALC, PEEP…), 30 abstentions (CFDT, FCPE, SNPDEN, UNEF, MEDEF…) et 14 refus de vote (UNSA…)

cale




Documents Liés
Le projet de Vincent Peillon n’a recueilli que 5 voix au Conseil Supérieur de l’Education : le ministre ne doit pas le publier
PDF - 235.8 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Rythmes scolaires : questions pratiques
Retour de la semaine de 4 jours
Pétition rythmes scolaires
Pour en finir avec l’APC, la confusion scolaire/périscolaire, les PEdT...
60 000 postes dans l’Éducation, vraiment ?
Communiqué intersyndical FO CGT Sud rythmes scolaires octobre 2014
Postes et rythmes scolaires Dès la prérentrée tous les problèmes s’aggravent, le SNUDI avec la FNEC FP FO demandent à être reçus en urgence par la ministre.
La revendication de FO satisfaite : pas de rattrapage de la journée de prérentrée !
Mastérisation et austérité, une mauvaise pièce aux conséquences tragiques
Le Conseil Supérieur de l’Education du 5 mai vote majoritairement contre le projet de décret de B. Hamon !
Pour appliquer le décret du 24 janvier, le ministre veut supprimer le maxima de 24 heures d’enseignement hebdomadaire
Pétitions Rythmes scolaires : Le seul « assouplissement » possible, c’est l’abrogation !
Au tableau noir du pacte de responsabilité : Vincent Peillon, premier de la classe
Journal Rythmes Scolaires novembre 2013
Grève nationale du 14 novembre pour la suspension immédiate de la réforme et l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires
Rythmes scolaires Pour la suspension et l’abrogation du décret, la question de la grève est posée
Le chaos doit cesser immédiatement ! La commune de Crillon dans l’Oise sort du dispositif !
Pétition NON AU RATTRAPAGE DE LA PRE-RENTREE LE MERCREDI 13 NOVEMBRE !
RENTRÉE 2013 : Le Décret du 24 janvier menace nos garanties statutaires
Conseil école/collège...attention, danger !
1 | 2 | 3 |>
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo