Pour appliquer le décret du 24 janvier, le ministre veut supprimer le maxima de 24 heures d’enseignement hebdomadaire
Publié; le 19 avril 2014, mis à jour le 19 mai 2014 | snudi FO

Le décret statutaire du 30 juillet 2008 des PE remis en cause…

Alors que le Président de la République vient de faire avaliser son pacte de responsabilité par la CFDT et la CFTC au bénéfice du MEDEF, et au lendemain du CTM qui a vu le ministre Peillon abroger les décrets statutaires de 1950 des enseignants du 2nd degré, celui-ci a présenté un nouveau projet de modification du décret n°2008-775 du 30 juillet 2008 relatif aux obligations de service des PE.

… pour imposer 27 heures de classe par semaine aux remplaçants et une annualisation déguisée

Le 28 mars, le ministre a présenté un projet de décret qui fait disparaître le maxima horaire de 24 heures d’enseignement hebdomadaire pour les PE exerçant des fonctions de remplaçant ou assurant un service sur postes fractionnés.

Les PE remplaçants, ainsi que les PE affectés sur des compléments de services, se verraient contraints d’assurer jusqu’à 27 heures d’enseignement hebdomadaire, conséquence directe de l’application du décret sur les rythmes scolaires.

Vingt-quatre heures d’enseignement, c’est déjà assez au vu des conditions de travail déjà très dégradées : effectifs par classe en hausse, intégration des élèves handicapés et nouvelle baisse des traitements en net de 0,8% en janvier.

Le ministre pense-t-il que 24 heures d’enseignement par semaine ce n’est pas suffisant ? Qui peut croire qu’avec la désorganisation créée par les rythmes scolaires tous les PE ne seront pas visés par la déréglementation et l’annualisation des horaires en fonction des projets éducatifs territoriaux ?

Lire la suite :

PDF - 280.5 ko
Le ministre veut supprimer le maxima de 24 heures d’enseignement hebdomadaire
cale




Documents Liés
Le ministre veut supprimer le maxima de 24 heures d’enseignement hebdomadaire
PDF - 280.5 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
CTM du 17 juin 2013 : nouvelles dispositions sur le recrutement des enseignants : la FNEC FP-Force Ouvrière vote contre
Décret rythmes scolaires : le dispositif du ministre s’effrite.
Décret PEILLON sur les rythmes scolaires : un nouveau camouflet pour le ministre
Qui est maître du PEdT ? Analyse de la Circulaire ministérielle sur les Projets Educatifs Territoriaux
Lettre du snudi FO au snuipp sur le dossier des rythmes scolaires pour demander l’abandon du comité de suivi et du "protocole d’accord"
La circulaire sur les projets éducatifs territoriaux est parue...
Le décret sur les rythmes scolaires met en cause le droit au temps partiel et les décharges de direction
Appel des fédérations nationales de l’Education FO, CGT, SUD, CNT à la grève le jeudi 28 mars 2013
Communiqué des fédérations de l’éducation nationale
Loi Peillon : la collectivité territoriale au centre de tout… et le statut à la dérive ! Encore un exemple concret à La Rochelle
Après la grève nationale du 12 février : Décret sur les rythmes scolaires et projet de loi de refondation de l’école, le ministre doit répondre !
Grève nationale le mardi 12 février pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires ! Pour l’abandon du projet de loi sur l’école !
Après les manifestations du 23 janvier, La FNEC FP-FO confirme sa proposition d’une grève nationale
Déclaration de la cgt FORCE OUVRIERE et de la FNEC FP FO CSE du 8 janvier 2013
Le projet de Vincent Peillon n’a recueilli que 5 voix au Conseil Supérieur de l’Education : le ministre ne doit pas le publier
Le CSE approuve le projet de loi Peillon, FO a voté contre !
La Presse parle de FO, la fédération opposée au projet "Refondation"
Un exemple concret du projet Refondation à Lyon...
Le projet de loi refondation de l’école rendu public : FO demande au ministre d’y renoncer
Détails pratiques du PROJET DE DECRET SUR LES RYTHMES SCOLAIRES : TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS : INACCEPTABLE !!
< 1 | 2 | 3 |>
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo