La revendication de FO satisfaite : pas de rattrapage de la journée de prérentrée !
Publié; le 15 juin 2014, mis à jour le 1er juillet 2014 | snudi FO

Le ministère vient d’informer Hubert Raguin le Secrétaire général de la fédération FO de l’enseignement que la journée de prérentrée ne sera pas rattrapée.

Le ministre reporte la prérentrée au 1er septembre 2014 sans rattrapage de la journée de prérentrée.

Cette victoire est à mettre au compte de la mobilisation des personnels avec FO qui depuis l’annonce du « rattrapage », dès décembre 2012, a organisé la mobilisation en refusant le principe de « rattrapage » d’une journée déjà travaillée.

La FNEC-FP FO rappelle que demander aux enseignants de rattraper la journée de prérentrée revient à leur demander de travailler une deuxième fois un jour déjà travaillé. Cette mesure enclencherait un processus d’annualisation du temps de service en décomptant en jours la durée de l’année contradictoirement au code de l’éducation qui précise « l’année scolaire comporte 36 semaines…. ».

Il n’y est pas jamais fait mention de semaines dites complètes. Pour preuve les jours fériés (et pourquoi pas les jours de grève et de maladie) ne sont pas (encore) à rattraper.

A ce propos FO s’opposera à toute tentative qui viserait à imposer 24 x 36 soir 864 heures comme temps de travail devant élèves.

La FNEC-FP-FO rappelle qu’elle avait demandé, seule, durant de nombreux mois, l’annulation du rattrapage de la prérentrée 2013 et le report de la prérentrée en septembre dans le calendrier scolaire des années 2013/2014 ; 2014/2015 et 2015/2016.

Ses multiples et incessantes démarches à chaque Conseil Supérieur de l’Education, à chaque audience avec le ministre ou ses représentants pour renouveler ces revendications viennent d’aboutir d’obtenir pour la rentrée 2014.

Par milliers les enseignants ont signé la pétition nationale à l’initiative de Force Ouvrière dénonçant le rattrapage du jour de prérentrée déjà travaillé et demandant le report de la prérentrée. Aujourd’hui le ministre en rétablissant la prérentrée le lundi 1er septembre 2014 sans « rattrapage » avec la rentrée des élèves le mardi 2 septembre 2014, reconnaît le bien-fondé de la légitime revendication des enseignants.

Force Ouvrière se satisfait de cette victoire qui a été obtenue malgré l’opposition de ceux qui ont dénigré ces revendications, tenté de falsifier la réalité tout au long de l’année scolaire 2013, se sont contentés de dénoncer des couacs de communication sans se prononcer sur le fond, ou parfois se sont offusqués de la reculade du ministre qui nous désignerait ainsi à une prétendue vindicte populaire.

cale




SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo